Comment choisir un kiné du sport ?

Le kinésithérapeute du sport est un kinésithérapeute qui s’est spécialisé dans le domaine sportif. A l’issue d’études en masso-kinésithérapie, il a suivi une formation en kinésithérapie du sport pendant une ou plusieurs années. Il exerce son métier en cabinet libéral, au sein d’un club sportif ou encore dans une fédération.

Bien choisir son kiné du sport : c’est un sport

Le bouche à oreille est sans aucun doute le meilleur moyen de bien choisir un kiné du sport. Si vous connaissez d’autres sportifs, en qui vous avez entière confiance, et qui sont satisfaits des soins prodigués par leur kiné du sport, vous pouvez prendre contact avec lui.
Un bon kiné du sport doit posséder la formation requise pour apporter ses compétences aux sportifs.
Ce spécialiste doit maîtriser les diverses techniques de soins pour maximiser le traitement des parties blessées du corps du sportif : articulations, tendons ou muscles.
S’il est inséré dans le cercle sportif et qu’il y a fait ses preuves, c’est encore mieux : suivi de sportifs professionnels, partenariat avec une équipe, référent sportif…
Il doit posséder, outre ses connaissances de la traumatologie adaptée au sport, une grande écoute et être fin psychologue pour comprendre le sportif, son projet et ses objectifs.
L’échange régulier avec le sportif permet l’optimisation de son retour au sport après une lésion mais, aussi, d’agir de façon préventive, en lui proposant des programmes adaptés.
De par sa formation, il comprend et étudie le geste sportif pour pouvoir proposer une réponse lors de la survenue d’une blessure.
Ce professionnel doit pouvoir choisir, parmi une large palette de techniques, l’outil le plus adapté pour remédier aux problèmes rencontrés par le sportif qu’il accompagne.

DPC : dépêchez-vous de choisir professionnalisme et sérieux

Le développement professionnel continu (DPC) existe depuis 2009 et est obligatoire, pour les masseurs-kinésithérapeutes, depuis 2013.
Son but est d’évaluer les pratiques professionnelles, perfectionner des connaissances et d’améliorer la qualité et la sécurité des soins, la prise en charge des questions de santé publique et de contribuer à la maîtrise des dépenses de santé.
Tous les professionnel de santé, indépendamment de leur statut, doivent participer, chaque année, à un programme de DPC. Ils peuvent être contrôlés par le conseil de l’Ordre, au minimum une fois tous les 5 ans, pour vérifier qu’ils sont bien à jour vis-à-vis de cette obligation annuelle, sous peine de sanction.
Les organismes de formation, ainsi que les formations proposées, sont en constante progression et nourrissent le secteur de la formation continue. Pour avoir accès à une formation, il faut, tout d’abord, s’inscrire sur un compte consacré au DPC.
La prise en charge est complète (programme et compensation de la perte d’activité) dans la limite de 14 heures.

Un kiné qui a suivi une formation pour kiné du sport en tant que formation continue DPC  est un professionnel qui réunit tous les atouts pour exercer son métier dans de bonnes conditions et en qui le sportif peut faire confiance pour optimiser sa forme et, par voie de conséquence, ses résultats sportifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.